Zeitungsartikel aus Frankreich

Hundsbuam est une patisserie bavaroise agrémentée de piments, avec une autodérision tendre toujours un peu caustique, avec des culottes de peau qui brûlent au second degré… Ce groupe joue une musique dense, tonique, profondément actuelle le fameux „cross over“, qui culbute les frontières, celles des nations comme celles des publics, est entrain de les soulever avec force!
CLAUDE RIBOUILLAULT (Trad’Magazine)

Ce CD qui fera sans nul doute date doit-on le doter du label folk-punk? Ce ne serait pas tellement inadéquat, et purtant, même si d’évidentes parentés de ton ou de démarche avec les Pogues existent, ce serait trop simple. Cet enregistrement est avant tout décapant et désobéissant, irrespectueux et drôle… Il s’agit vraiment de musique bavaroise (valse à cinq temps en 10), mais elle se retrouve „assassinée“ (avec amour, bien sûr, ainsi qu’on taquine une vieille copine adorée) comme les tubes d’avant-guerre joués par Spike Jones. La Bavière, c’est le midi allemand: les exagérations et la truculence s’y opposent au „bon goût“ et aux côtés stricts du nord: les Bavarois passent parfois, aux yeux des „Prussiens“ pour des „bauern“. Ce sont en fait des rabelaisiens teutons.
Trad’Magazine, Musique Traditionelles, Novembre-Décembre 96